Le constructeur automobile Volkswagen va s’allier à l’équipementier Bosch. Et cela via une co-entreprise qui va se créer d’ici la fin de 2022. Une co-entreprise qui fournira des équipements et processus de production à ses futures usines européennes de batterie électrique.

Volkswagen et Bosch : une alliance pour la production de batterie

Le 19 janvier 2022. Les groupes Bosch et Volkswagen ont signé un protocole d’accord ambitieux. Ce protocole permet d’étudier la création d’un fournisseur européen pour équiper les usines de cellules de batteries. Cette co-entreprise devrait être signée « d’ici fin 2022 », ont-ils ajouté. C’est une annonce qui s’inscrit dans la volonté de Volkswagen et de l’ensemble de l’industrie automobile allemande. Investir massivement dans la transition vers la voiture électrique. La production de cellules de batteries où se trouve une partie très importante de la valeur ajoutée des véhicules électriques, est pour le moment dominée par les fournisseurs asiatiques.

C’est pour cela que Volkswagen a annoncé l’an dernier vouloir ouvrir six « méga-usines » de cellules en Europe. Et cela d’ici 2030, afin de s’imposer sur ce marché. D’une part, Volkswagen prévoit d’ouvrir une deuxième usine dès 2025 en Allemagne à Salzgitter. De plus, en s’alliant avec Bosch, le groupe automobile compte profiter « d’un excellent savoir-faire en matière d’automatisation d’usine et d’intégration de systèmes industriels », a-t-il indiqué. « Nous travaillons à la création d’une chaine d’approvisionnement entièrement européenne pour un e-mobilité made in Europe » a commenté Thomas Schmall, le responsable technologie chez Volkswagen, citée dans le communiqué. Il s’agit là d’une chance historique dans l’histoire économique.

Du côté de Bosch, il s’agit en revanche de revenir par la petite porte sur le marché des cellules de batteries électriques. Un marché qu’il avait décidé d’abandonner en 2018, en raison du retard accumulé vis-à-vis de ses multiples concurrents. « L’industrie européenne a le potentiel de devenir un moteur technologie pour la transformation écologique de l’économie », a indiqué le président de l’équipement, Rolf Najork.

Booster la production de batterie électrique ‘’made in Europe’’

Le constructeur de la marque Volkswagen est déjà présent depuis quelques années sur le segment de l’électromobilité. Il a nettement accéléré la cadence ces dernières années avec le lancement de la petite ID.3, puis de l’ID.4. Au-delà de la voiture électrique, il souhaite se positionner également sur les usines de cellules, et compte ainsi disposer d’un total de six méga-usines ‘’gigafactories’’ d’ici 2030. Il a déjà investi 2 milliards dans le futur site allemand Salzgitter à venir en 2025. Sans oublier l’usine suédoise de Skellefteå en Suède. Quatre autres usines doivent être programmées prochainement.

Chez Bosch, plus de 135 ans d’expérience dans le secteur automobile et leur expertise éprouvée en matière d’industrialisation. Ils veulent répondre à la demande croissante de batteries. Le groupe souhaite activement pour la construction d’une chaine d’approvisionnement européenne.

Notez que l’European Battery Alliance a déclaré « qu’un tiers des batteries mondiales devraient être produites en Europe d’ici la fin de la décennie ». L’un des objectifs est de réduire la dépendance à l’égard des marchés dominants comme la chine.

Source