Recharge voiture électrique : pourra-t-elle se faire en roulant?

0 Comments

Nombreux sont les projets visant à améliorer notre mobilité de demain. En passant par la création d’automobiles propres adaptées à nos besoins, aux différents points de recharge et manières de recharger. C’est dans cette optique là que l’institut VEDECOM – Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité – s’est lancé dans un projet qui touche le système de recharge de la voiture électrique. Ce dernier a d’ailleurs été présenté récemment au Salon de la recherche et de l’industrie à Toulouse.

Essayer gratuitement une voiture électrique

Essayer


La recharge de la voiture électrique se fait en roulant!

En effet, comme l’a annoncé Mustapha Debbou – ingénieur diplômé de l’Enseeiht, excellente école d’ingénieur toulousaine – le 07 mai 2019 au Salon de la Recherche et de l’Industrie à Toulouse. Le projet de recharge de la voiture électrique en roulant est encore en phase de test. Mais en quoi consiste-t-il? L’institut Vedecom, réalisateur de ces projets, espère prolonger l’autonomie en permettant à l’automobile propre de se recharger au cours de son utilisation. Pour aller plus dans le détail, il s’agit d’un système de recharge par induction dynamique. Une partie du système se situe dans le bitume et l’autre serait implantée directement dans le véhicule électrique. Ainsi la recharge ne se ferait pas sur une borne mais sur la route : recharges sans contact. M. Debbou nous explique également qu’il s’agit du même processus que pour la recharge d’un smartphone posé sur un chargeur à induction.


Une recharge d’accord mais à quelle hauteur?

Il faut savoir que pour le moment la puissance de recharge de la voiture électrique proposée par l’institut VEDECOM est encore assez faible. Il vous faudra compter 2 kW uniquement. Selon le groupe, la puissance délivrée n’est vraiment pas un obstacle. Le véritable premier obstacle était de rendre possible ce projet avec la création d’une garde au sol qui ne soit pas trop basse.

Ainsi, celle proposée est de 15 centimètres au maximum afin de ne pas endommager le véhicule en cas de présence de ralentisseurs par exemple. Désormais, VEDECOM se pencherait sur la possibilité de recharger la voiture électrique à l’aide d’une puissance comprise entre 22 kW et 30 kW. De plus, cette technologie fonctionnerait également sur un véhicule lancé à hauteur de 100 km/h. À l’inverse, le gros point noir de ce projet réside dans le prix de la recharge. En effet, il vous faudra compter 30% du prix d’une recharge classique. L’institut annonçait, il y a un an, la possibilité du développement de ce projet à grande échelle d’ici 2020.


Pour conclure,

le projet proposé par l’institut VEDECOM est pleins de promesses et laisse entrevoir une belle solution. Reste à voir la mise en place d’une telle solution, le coût de revient et son coût pour les usagers sur le long terme.

Essayer gratuitement une voiture électrique

Essayer
 
Sources complémentaires :

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *