Qu’il s’agisse d’un véhicule hybride ou électrique, ces dernières années marquent le début d’une rupture potentielle avec le thermique. L’année 2013 en particulier souligne le début d’une démocratisation de la voiture hybride et électrique. Bien entendu, la meilleure méthode pour appuyer ces suppositions restent les données chiffrées. C’est pourquoi notre article revient sur les chiffres d’immatriculations de l’année passée.

Essayer gratuitement une voiture électrique

Essayer


Hybride et électrique : la Norvège gouverne

Selon les chiffres de l’ACEA – Association des Constructeurs Européens d’Automobiles -, le nombre d’immatriculations aurait augmenté de près de 40% en seulement 1 an. Certes, l’hybride et l’électrique ne sont que très peu représentées dans l’océan de l’automobile. Cependant, ce résultat n’en reste pas moins encourageant. Au niveau européen, le marché de l’hybride et de l’électrique représente 1,3% des ventes – 0,4 points de plus qu’en 2017.

hybride et électrique
Source : Automobile Propre

Essayer gratuitement une voiture électrique

Essayer


Si l’on s’intéresse maintenant au graphique des immatriculations de voiture électriques en Europe, le résultat est incroyablement hétérogène. La Norvège sort grand vainqueur avec une avance très marquée – 46 143 immatriculations en 2018 contre 36 216 pour l’Allemagne.

Une donnée qui ressort également concerne le pourcentage d’immatriculations de la Norvège a l’échelle européenne.  En effet, en l’espace d’un an, le marché européen a augmenté de près de 40%, dont 31,2% pour la Norvège.

La Norvège, en plus de détenir le plus grand nombre d’immatriculations, voit également sa part d’hybride et électrique croître plus rapidement. Enfin, elle représenterait, à elle seule, presque 80% du marché de l’automobile propre en Europe.


Hybride et électrique : la place de la France

La France ne démérite pas avec sa place confortable de 3ème dans ce classement européen.

Avec près de 31 000 immatriculations, la France s’octroie une hausse de 24,5% de 2017 à 2018. Une augmentation qui n’est pas prête de s’estomper si l’on s’intéresse aux récentes mesures gouvernementales mises en place. Mais également au plan de Macron dans la démocratisation de l’hybride et l’électrique. D’autres évènements pourraient également faire connaitre la place de la France dans ce classement, comme le Vendée énergie Tour.


Nissan LEAF : leader du marché européen

Concernant l’automobile propre pour les particuliers, il semblerait que la Renault Zoé soit toujours la voiture électrique la plus vendue en France. En revanche, au niveau européen, la Nissan LEAF lui vole la vedette.

On enregistrerait, en effet, une vente autour de 40 600 unités pour l’automobile propre de chez Nissan, contre 38 500 pour le constructeur français Renault.


En conclusion

Une grande partie des pays européens est encore très fermée à l’hybride et à l’électrique. Le graphique reporte surtout une poignée de pays développés qui commencent tout juste à adopter cette technologie. En ce qui concerne la France, la Norvège ou encore l’Allemagne, de nombreuses mesures orienteront ces pays vers une adoption massive. Mais c’est encore loin d’être une généralité en Europe. Enfin, il est important de noter que, quelque soit le pays, la part de voitures électriques immatriculées a augmenté comparé à l’année précédente.

Essayer gratuitement une voiture électrique

Essayer
Notez cet article
[Total: 0 Moyenne: 0]