De nombreux automobilistes se plaignent du problème de moteur Renault défectueux 1.2 TCE. Ils équipent des modèles de Renault, mais aussi de Dacia, Nissan et même Mercedes. Il est pointé du doigt par une association d’automobilistes, très mécontents d’une pièce défectueuse non prise en charge systématiquement par le constructeur et ses marques associées ou un défaut de construction qui aurait entrainé de nombreuses casses motrices. Certains propriétaires de Renault qui utilisent 1.2 TCE se sont rassemblés pour monter une action de groupe contre le constructeur français. Un problème qui part en justice !

Une affaire qui existait depuis

L’affaire dure depuis plus de deux ans maintenant, mais ces conséquences se développent très vite. Le 1.2 TCE est en effet un moteur connu pour son problème de consommation d’huile pouvant entrainer la casse d’un moteur ou un gros dysfonctionnement de la chaîne de distribution. Une mauvaise pression dans l’administration entrainerait un passage d’huile dans les cylindres et la chambre de combustion. Il a donc fallu plusieurs années avant que les retours se fassent sur ce moteur.

1.2 TCE de Renault : un moteur défectueux

Comme vous le savez, un petit défaut dans la mécanique entraine une surconsommation d’huile à moteur. Ainsi, ce problème fragiliserait la pièce jusqu’à la casse. L’action en cours a donc vu le jour après que de nombreux automobilistes mécontents se soient rassemblés pour protester. Parmi eux, certains ont frôlé de près des accidents graves et dangereux. De plus, une page Facebook nommée « Casse moteur Renault/Nissan » a été créée par ces derniers. Elle compte aujourd’hui plus de 4 000 membres.

Les marques associées : Dacia et Nissan également touchées

Les modèles pointés du doigt sont Renault Clio 4, Mégane 3, Captur, Kadjar et Kangoo 2. Par ailleurs, d’autres voitures du groupe Renault ont aussi été équipées de ce moteur 1.2 TCE fabriqué par la marque losange. Du côté de Dacia nous avons : Duster 1, Dokker et Lodgy. Chez Nissan nous avons : Juke et Qashqai. Au total, plus de 400 000 voitures seraient concernées.

90% des clients ont été pris en charge selon Renault

Le constructeur français estime avoir pris en charge 90% des clients ayant eu affaire à ce problème tout en les indemnisant. Renault estimerait également que la surconsommation d’huile à moteur devrait avertir les automobilistes avant la destruction de la pièce. Une certaine possible inattention des usagers pourrait être argumentée par la marque. 

Moteur Renault défectueux : les clients s’organisent

Désormais, un combat judiciaire semble s’engager. Des personnes du JDD ont relayé les propos de l’avocat Lèguevaques, un habitué des lumières médiatiques puisqu’il avait été à la défense de victimes dans plusieurs affaires importantes comme AZF et Lévothyrox. L’avocat est également connu pour avoir créé une plateforme d’actions collectives baptisée MyLeo. Ce qui pourrait bien servir dans le cas des moteurs Renault, puisque l’avocat annonce réunir des clients de Renault pour monter une action de groupe contre le Losange. De plus, il explique que les clients pourraient recevoir une indemnisation qui dépasse le prix d’achat de la voiture. 

Source